• Admin

Travaux pelle AEMA champs de marais


La mission reste la même : monter les chemins. Nous continuons le travail de façonnage.


Après le passage de la pelle dans les muants, il faut se mettre à la tâche. Outil nécessaire la boguette et la lousse à ponter ( mais pas primordiale).


Allez on attaque les flans, puis on charge le centre et on tasse, tasse, tasse, à reculon.


Allez Mouchou, encore 40 mètres et t' es au bout !


C' est certain que le godet de la pelleteuse est moins délicat que la pelle Guérandaise lors du pelage, mais je reconnais qu' il accompli un travail qui nous est fort utile et quelle rapidité en 4 jours ! Heureusement que nous sommes trois.


On retrouve peu à peu les fonds et l' argile est belle. Le travail de Dominique dans les bassins des muants et des tables est propre, les niveaux droits, malgré quelques plaques décollées mais pas gênant. Il est important pour le bon déroulement du chantier, qu' il soit accompagné par l' un de nous, pour suivre et contrôler au laser les niveaux au fur et à mesure de l' avancée des travaux . De par son expérience, il manie bien le godet. Aux commandes il ressent quand il est sur le bri, le dur et il s' y câle pour peler...ce qui d'ailleurs nous a valu quelques difficultés pour lui faire accepter parfois, à l' inverse, de ne pas trop aller sur le dur.

J' ai supprimé volontairement quatre carreaux du marais d' origine, pour augmenter la surface de chauffe et les transformer en tables ( bassins ou le niveau doit être plus haut). Donc nous voulions qu' il soit plus délicat à ces endroits afin de respecter les niveaux que nous nous étions fixés. Non mais c' est qui le Chef !


Les bosses n' ont plus trop de végétation, ce qui est moins fun.


Encore quelques coups de godet et c' est fini sur le champs de marais.


Bon weekend les gars, repos bien mérité et indispensable pour la suite !


2 vues
  • Instasel-ernest-iledere
  • Ernest ' Twitt ' s
  • Page Facebook Le Sel d' Ernest

 

©2017 - leseldernest.com