• Admin

Premier jour de la pelle mécanique



7 Mars : la pelle a débuté le travail dans le champs de marais en commençant par dégrossir nos futurs bassins des " muants ". Evidemment l' ambiance a changé : l' engin, le bruit perturbe nos habitudes et l' atmosphère d' ordinaire paisible. On définit à l' aide du laser la hauteur et le niveau sur lequel le godet doit se caler pour travailler. Une journée ou l' on ressent la pression. L' engin travaille vite, un mauvais coup de godet peut t' arracher des plaques entières d' argile, ce n' est pas la délicatesse manuelle de la boguette quand on décabosse, et il faut suivre le rythme et ne pas se laisser dépasser par la machine car il faut façonner au fur et à mesure les chemins avant que la matière retirée ne soit trop compact et ne durcisse rendant le travail plus compliqué. Léo s' occupe de contrôler les niveaux à l' aide du laser, je n' est pas encore cette compétence. Il faut également vérifier très régulièrement que les niveaux sur lesquels la pelle travaille soient bien respectés : c' est primordial et capital pour le bon fonctionnement du réseau hydraulique.



8 Mars : la pelle poursuit le travail dans les tables, on retrouve le niveau d' argile.


Le chantier progresse à grands pas.



  • Instasel-ernest-iledere
  • Ernest ' Twitt ' s
  • Page Facebook Le Sel d' Ernest

 

©2017 - leseldernest.com